Pourquoi se faire certifier qse ?

La certification QSE est une abréviation qui se réfère au secteur de la qualité, de la sécurité et de l’environnement. C’est un système de gestion qui a pour but l’administration des thématiques en rapport avec trois principes dans une structure de travail. Les enseignes et les certifications sont un gage pour les clients et un avantage certain pour votre organisation. Elle participe à mettre en avant vos compétences et votre expertise. Il existe de nombreuses certifications selon les métiers (plomberie, chauffage, climatisation…), entre autres la RGE, Quali’eau et l’habitat. Dans les lignes qui suivent faisons un tour d’horizon des atouts et de l’importance de cette certification.

Avantages d’une certification QSE 

Centrée sur la qualité, la sécurité et l’environnement, la certification QSE aura pour objectif principal de s’assurer de la protection des salariés et du milieu dans les organisations industrielles. Elle requiert une implication interne, elle aide aussi à se distinguer pour vos clients. La certification QSE est indispensable à toutes les branches professionnelles. A cet effet, une société fera preuve de sa qualité selon la structure de son entreprise, les prestations et produits mis à disposition, la protection et le bien-être dans les locaux ou chantiers, le respect des normes environnementales.

Lire également : La puissance des devises dans le trading international d'actions

Cette certification est basée sur 3 principales normes, à savoir : l’ISO 9001 gage de qualité, l’OHSAS 18001 pour la gestion de la sécurité et la santé, l’ISO 14001 pour la gestion environnementale. Elles imprègnent les responsabilités dites sociales et d’environnement ou RSE. Pour en savoir davantage, consultez ce site

Organisations et démarches

La certification QSE s’adresse principalement aux PME et ETI. Il faudra toutefois remplir auprès de l’AFNOR 4 étapes. Premièrement, une visite dite d’évaluation bien que pas obligatoire, deuxièmement faire un audit, troisièmement une rétrocession de l’audit et quatrièmement la certification elle-même. Un audit est obligatoire tous les ans et un autre de renouvellement chaque 3 ans.

A lire également : Comment accompagner un haut potentiel ?

Un point de plus pour la structure

Pour votre société la certification QSE vous permettra de partager les audits pour minimiser les coûts, d’instituer un rapport de confiance entre vous, les partenaires et les clients. Elle vous permettra aussi de promouvoir vos exigences qualitatives, de vous distinguer de vos concurrents en mettant l’accent sur la protection environnementale et la sécurité.

Cela passe aussi par la détermination, le contrôle des risques sur toutes vos activités sociales, économiques et environnementales, par l’organisation de votre société et l’optimisation continuelle des procédures de productivités.

Une valeur ajoutée pour sa clientèle

Coté client, une société avec une certification QSE rassure de la qualité des produits ou prestations et élimine les doutes entre les interlocuteurs des différentes parties. 

En certifiant votre organisation qu’elle soit une PME ou ETI, vous optimiserez vos capacités tout en améliorant votre expérience et en garantissant votre qualité. Faites-vous accompagner par des agences ou des établissements de certification.

Les différents types de certifications QSE

Les certifications QSE peuvent être adaptées à différents types d’organisations. Il existe plusieurs normes ISO relatives aux systèmes de management environnemental : l’ISO 14001 qui est la plus connue et permet de maîtriser les impacts environnementaux liés aux activités de l’entreprise. La certification EMAS, quant à elle, est un référentiel européen basé sur la démarche volontaire des entreprises pour améliorer leur impact environnemental.

La certification OHSAS 18001 / ISO 45001 concerne le domaine de la santé et sécurité au travail (SST). Elle permet d’évaluer et de maîtriser les risques professionnels tout en garantissant une meilleure protection des salariés.

Il y a aussi la norme ISO 50001 portant sur le système de management énergétique (SME). Elle vise à réduire les coûts énergétiques grâce à une utilisation rationnelle des ressources naturelles afin d’améliorer l’efficacité énergétique globale de l’organisation.

Ces certifications ne sont pas exhaustives car il existe aussi des labels spécifiques concernant certains secteurs ou métiers tels que Qualiopi pour la formation professionnelle continue ou encore Label Rouge pour certains produits alimentaires, par exemple.

Selon son activité et ses objectifs, chaque entreprise doit choisir sa certification QSE en fonction du périmètre qu’elle souhaite couvrir, mais aussi du niveau d’exigence requis par ses clients ou partenaires commerciaux.

Les étapes clés pour obtenir une certification QSE

Obtenir une certification QSE demande un engagement important de la part de l’entreprise. Il s’agit d’un processus complexe qui nécessite du temps et des ressources pour être mené à bien. Voici les principales étapes à suivre pour obtenir une telle certification.

La première étape consiste en une analyse préliminaire afin d’évaluer si l’entreprise est prête à se faire certifier ou non. Cette analyse permet aussi de déterminer le niveau d’exigence requis par la norme choisie.

Une fois cette première étape franchie, vient ensuite la mise en place du système de management. Cette étape implique l’élaboration des procédures et des documents nécessaires pour répondre aux exigences de la norme choisie. Elle peut demander plusieurs mois voire des années selon la taille et les activités de l’organisation.

Une fois que le système est opérationnel, il faut alors passer par une phase de test. Cela permettra notamment d’évaluer s’il fonctionne correctement et qu’il répond aux objectifs fixés lors de sa création.

L’étape suivante consiste en l’audit externe initial, réalisé par un organisme certificateur indépendant qui va évaluer si le système mis en place respecte bien toutes les exigences requises par la norme visée. En cas d’échec, l’organisme certificateur donnera à l’entreprise concernée des pistes pour améliorer ses performances.

Si tout va bien jusque-là, place ensuite au suivi annuel de l’ensemble des processus du système de management. Cela permettra d’éviter toute dérive et de répondre aux normes demandées.

La certification QSE n’est pas une fin en soi, elle doit être considérée comme un moyen pour améliorer la performance globale d’une organisation grâce à une approche structurée, rigoureuse et pérenne. L’obtention de cette certification est ainsi une preuve tangible que l’entreprise s’est engagée dans cette voie avec succès.

ARTICLES LIÉS