Où obtenir un bon bilan de compétences ?

Vous voulez effectuer un bilan de compétences pourtant vous ne savez pas vers où se tourner ? Auprès d’un centre de bilan de compétences ? D’un organisme agréé ? De votre employeur ? C’est sans doute une question qui vous préoccupe en ce moment. Ne vous inquiétez pas car dans cet article vous verrez où obtenir un bon bilan de compétences. C’est parti !

Démarche pour les salariés du privé

Si un salarié du secteur privé désire réaliser un bilan de compétences, celui-ci est obligé de se rapprocher de son employeur. Le salarié doit faire parvenir un courrier au moins 60 jours avant le début du bilan s’il souhaite effectuer son bilan sur son temps de travail. Les dates, la durée et le nom de l’organisme sélectionné doivent être indiqués dans ce courrier. L’employeur dispose d’une durée de 30 jours pour donner une réponse à son courrier.

A voir aussi : 3 conseils pour réussir son concours d’entrée dans les écoles de tourisme

Démarche pour les agents de la fonction publique

L’agent de la fonction publique territoriale, d’Etat ou hospitalière s’adresse uniquement à son administration s’il souhaite faire un bilan de compétences. Il doit envoyer une demande au moins 60 jours avant le commencement du bilan et y indiquer la durée, les dates et le nom de l’organisme. En fonction de la fonction publique, l’administrateur a une durée de 30 à 60 jours pour lui répondre sa réponse.

Bilan de compétences réalisé en dehors du temps de travail : à qui s’adresser ?

Sachez qu’il est envisageable d’effectuer un bilan de compétences en dehors de ses horaires de travail, sans informer son employeur. Pour ce faire, adressez-vous auprès d’un organisme agréé, plus précisément auprès d’un OPCO (opérateur de compétences en charge d’accompagnement de la formation professionnelle) comme par exemple OPCA. Le salarié va être aidé par celui-ci dans sa demande et son dossier de financement.

A découvrir également : Comment trouver rapidement du travail ?

Lors d’un bilan de compétences en dehors des temps de travail, le salarié peut :

  • Soit apporter des fonds propres,
  • Soit employer son CFP.

Quant est-il des indépendants ?

Les indépendants ou les jeunes entrepreneurs ont aussi le droit de demander un bilan de compétences. Pour cela, adressez-vous à un organisme spécifique aux indépendants capable de financer votre bilan de compétences. L’organisme à contacter dans ce cas varie en fonction de votre statut et de votre fonction :

  • l’AGECIFE (Association de Gestion de Financement de la Formation des Chefs d’Entreprise),
  • Le FAFPM (Fonds d’Assurance Formation de la Profession Médicale),
  • Le FIFPL(Fonds Interprofessionnel de Formation des Professionnels Libéraux).

Et pour les demandeurs d’emploi ?

Qu’ils perçoivent ou non une indemnisation, les demandeurs d’emploi peuvent profiter d’un bilan de compétences même s’ils sont temporairement inactifs. Cependant, il faut faire attention car Pôle Emploi peut refuser la prise en charge du bilan. Dans ce cas, deux solutions existent :

  • Réaliser une ECCP (Evaluation des Compétences et des Capacités Professionnelles),
  • Mobiliser son CPF.

L’ECCP est un dispositif identique proposé par Pôle Emploi et est réalisé par un prestataire conventionné. Déroulant sur une durée de 4 à 7 heures, elle permet :

  • Réaliser un bilan un des compétences du demandeur d’emploi,
  • Mettre en exergue ses points forts,
  • Déterminer un plan d’actions,
  • Définir ses besoins en formation.

Il suffit de s’adresser à un conseiller qui étudiera votre demande pour bénéficier de l’ECCP ou du bilan de compétences.

Les avantages d’un bilan de compétences pour booster sa carrière

Le bilan de compétences est un outil efficace qui permet de faire le point sur ses acquis, mais aussi sur les axes à améliorer. Il peut s’avérer très utile dans la vie professionnelle et personnelle. Voici quelques avantages du bilan :

  • Déterminer ses objectifs professionnels
  • Le bilan de compétences aide à réfléchir sur son projet professionnel en définissant avec précision les fonctions que l’on souhaite occuper, dans quelle entreprise et dans quel secteur.

  • Mieux se connaître
  • C’est aussi l’occasion d’identifier ses points forts ainsi que les axes à travailler pour atteindre son projet professionnel.

  • S’orienter vers une formation adaptée
  • Lorsque les résultats du bilan font apparaître un besoin en formation, il faut prendre le temps nécessaire pour réaliser un bilan de compétences et ainsi faire ressortir ses points forts et les améliorations à apporter. Le plus souvent, une fois terminé, il permet de se projeter dans l’avenir avec une meilleure perception des opportunités professionnelles qui s’offrent à nous.

    Comment financer son bilan de compétences ? Les différentes aides possibles

    Le bilan de compétences est un investissement important dans sa carrière professionnelle. Il existe plusieurs options pour le financer et ne pas avoir à avancer les frais soi-même. Voici quelques aides disponibles :

    • Le compte personnel de formation (CPF)
    • Tout salarié dispose d’un Compte Personnel de Formation, qui permet notamment de financer une partie ou la totalité du coût du bilan de compétences. Il suffit alors d’en faire la demande sur le site officiel dédié.

    • Certains organismes sont conventionnés avec Pôle emploi.
    • Pour les demandeurs d’emploi, il existe des centres agréés par Pôle emploi qui peuvent prendre en charge tout ou une partie du coût du bilan. Renseignez-vous auprès des agences locales pour connaître les modalités précises.

    • Les entreprises peuvent aussi proposer un accompagnement financier.
    • Certaines entreprises offrent cette prestation à leurs employés afin qu’ils puissent se former et évoluer au sein même de l’entreprise. Dans ce cas-là, c’est l’employeur qui prend en charge financièrement le bilan.

    Pensez à bien vous renseigner auprès des organismes pour savoir quelles sont leurs conditions exactes quant aux prises en charges financières.

    Réaliser un bilan de compétences peut être décisif dans sa vie professionnelle et personnelle. Cela permettra aux travailleurs de faire le point sur leurs connaissances et compétences, définir un projet professionnel cohérent en vue d’une formation ou reconversion professionnelle. Les différentes aides financières disponibles permettent à tous les salariés, indépendamment de leur situation personnelle, d’accéder plus facilement au bilan.

ARTICLES LIÉS