Les aides de l’agefiph

Dans le milieu de l’emploi, avoir un handicap est souvent vu comme une preuve d’inaptitude. En réalité, cela n’est pas forcément le cas et ne devrait pas rendre difficile l’accès à l’emploi. Heureusement qu’il existe certains organismes offrant des services afin de défendre l’intérêt des personnes ayant un handicap. C’est le cas de l’Agefiph. Dans la suite de cet article, nous examinerons les différentes aides qu’apporte l’Agefiph aux personnes ayant un handicap.

L’Agefiph : qu’est ce que c’est ?

L’AGEFIPH est l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées. Elle est chargée de la gestion des financements consacrés à l’insertion professionnelle des personnes reconnues handicapées. L’AGEFIPH non seulement attribue des aides financières mais propose aussi des services d’accompagnement et de conseils aux personnes handicapées. De plus, les employeurs en situation d’embauche ou de maintien de l’emploi des personnes ayant un handicap bénéficient également de ces aides et services.

A voir aussi : Comment calculer l'indemnité de départ ?

Les aides de l’Agefiph à l’embauche

Les aides de l’Agefiph permettent l’insertion professionnelle. Elles sont en tout quatre types d’aides financières en matière d’embauche.

L’aide à l’accueil,  à l’intégration et à  l’évolution professionnelle

L’association accompagne au sein de l’entreprise, la prise de fonction et l’évolution professionnelle de la personne handicapée. Que ce soit pour un contrat à durée déterminée (6 mois ou plus) ou pour un contrat à durée indéterminée, toute personne en situation d’handicap se voit accorder cette aide. Avec un montant limité, elle permet de financer les dépenses liées à :

A lire aussi : Le Bitcoin se dirige-t-il vers un nouveau record historique ?

  • Accueillir et intégrer une récente personne handicapée embauchée ;
  • Accompagner un salarié sur un nouveau poste dans le cadre de la mobilité professionnelle du salarié et/ou de son évolution.

Cependant pour bénéficier de cette aide, vous devrez vous adresser à un conseiller de l’Agefiph, à la Cap Emploi , à la Mission Locale ou au  Pôle Emploi pour faire la demande.

L’aide à l’adaptation des situations de travail

Elle permet d’aider au financement des dépenses liées à l’adaptation du poste de travail d’un travailleur handicapé. Selon la situation du travailleur en question, une estimation est faite du montant de cette aide par l’Agefiph. Elle peut bénéficier à un travailleur handicapé lorsque :

  • Le médecin du travail atteste que le handicap entraîne des conséquences sur l’aptitude du travailleur à occuper le poste de travail ;
  • Le salarié handicapé détient un avis médical qui notifie les difficultés à poursuivre l’activité.

L’aide à l’embauche avec un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation

Cette aide avec une limite définie vise à encourager les employeurs à embaucher une personne handicapée en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation. Elle constitue une solution financière accordée aux employeurs recrutant un travailleur handicapé. Ce contrat doit être d’une durée minimum de six mois d’emblée, d’une durée hebdomadaire de travail d’au moins vingt-quatre heures. En raison d’une dérogation, la durée hebdomadaire peut être ramenée au minimum qui est fixée à seize heures. Aussi, le montant de cette aide est calculé au prorata selon la durée du contrat de travail à partir du sixième mois.

Les aides de l’Agefiph à l’emploi et au maintien de l’emploi

À ce niveau, hormis des aides financières à l’embauche, l’Agefiph propose des aides à l’emploi et au maintien de l’emploi, dont nous parlerons ci-dessous.

L’aide à la création d’entreprise

Cette aide donne la possibilité à une personne handicapée de créer ou reprendre une entreprise. Elle s’élève à un montant de 5000 € et est facilement accessible. Il vous suffit d’effectuer la demande auprès de la délégation régionale de l’Agefiph dont vous dépendez. Néanmoins, deux conditions sont nécessaires à votre demande :

Le montant doit être de 7.500 € minimum dont 5.000 € d’aide forfaitaire, un apport personnel d’au moins 1.500 € et les autres financements classiques ;

Elle doit vous permettre d’obtenir le statut de dirigeant de la société.

L’aide aux déplacements

Comme son nom l’indique, elle permet aux travailleurs handicapés qui ont des difficultés à se déplacer d’accéder à l’emploi et/ou de le maintenir. Vous ne pourrez l’obtenir qu’après demande faite auprès de la délégation régionale de l’Agefiph dont vous dépendez. Son montant s’élève aussi à 5000 € et est destiné à :

  • L’aménagement de véhicule d’un tiers accompagnant ;
  • Les équipements adaptés à installer sur un véhicule individuel ;
  • Un taxi ;
  • Un transport adapté.

L’aide au maintien dans l’emploi

L’aide au maintien dans l’emploi vise à compenser les surcoûts perpétuels liés au handicap d’une personne à son poste de travail. Elle est versée chaque trimestre sur déclaration des heures de travail réalisées. Son montant est associé au SMIC.

L’aide humaine à la compensation du handicap

Grâce à cette aide, il est possible de compenser humainement le handicap tout en favorisant l’autonomie du travailleur dans sa profession. Tout employé handicapé en bénéficie après une demande auprès de l’Agefiph dont il dépend. Le montant de l’aide est de 4000 € au plus. En plus de cela, ce dernier peut bénéficier d’une compensation matérielle et humaine comme un appareil auditif , de mobilité ou Visuel.

L’aide à la formation

Enfin, cette aide permet de maintenir une personne handicapée dans l’emploi et d’acquérir par la formation les compétences nécessaires pour un accès durable à l’emploi. Son montant est calculé selon le coût du projet et des cofinancements prévus. Elle est accordée au travailleur indépendant handicapé qui détient un avis médical indiquant les difficultés à poursuivre l’activité.

ARTICLES LIÉS