Comment expliquer une réorientation professionnelle ?

Aujourd’hui, est devenue monnaie courante, la réorientation professionnelle. Les recruteurs n’arrivent pas à comprendre ce changement soudain. Ainsi, vous devez avoir la capacité d’expliquer profondément votre réorientation professionnelle. Découvrez alors dans cet article, quelques conseils pouvant vous permettre de mieux expliquer votre réorientation professionnelle.

Jouer la transparence

Pour réussir à montrer que vous assumez votre choix de réorientation professionnelle, vous devez être totalement transparent avec votre interlocuteur. Pour cela, exposez les raisons pour lesquelles vous avez choisi de réorienter votre profession. Ces raisons varient d’une personne à une autre. Il peut s’agir d’:

A lire aussi : Quelle est la place de l’infographie dans le secteur du management ?

  •       Une envie d’accomplir autre chose après des années passées au même poste;
  •       Une conciliation davantage de votre vie personnelle et celle professionnelle;
  •       Un changement des conditions de travail ne correspondant pas à vos valeurs.

Ne cherchez pas à détourner la vérité car votre recruteur est capable de vérifier cela en contactant votre ancien employeur. Soyez entièrement honnête pour que vos chances d’être embauché augmentent.

Expliquer les démarches de votre réorientation professionnelle

Ici, montrez réellement à votre interlocuteur que votre décision de réorientation professionnelle n’a pas été prise sur un coup de tête. Mais plutôt que vous avez pris assez de temps pour réfléchir et dépensé beaucoup d’énergie. Pour ce faire, sans donner de détails, expliquez-lui les phases de cette réorientation.

Lire également : 3 métiers de la beauté pour exercer votre créativité

Vous avez réfléchi, alors racontez-lui à quel moment votre envie est devenue un désir profond. Mentionnez le bilan de compétences au cas où vous l’aviez établi. Lors de votre réorientation professionnelle, vous avez sûrement pris place à une formation qualifiante, diplômante ou certifiante. Justifiez ce pour quoi vous aviez fait celle-là et non une autre.

Cela pourrait provenir de la réputation de la formation, la durée, d’un avis positif d’un apprenant, etc. Au cas où vous auriez bénéficié d’un financement par le CPF ou un organisme tiers, précisez-le. Ces informations montreront que votre projet a été maîtrisé parfaitement de A à Z. Après cela, il faut mettre en avant votre envie d’apprendre.

Mettre votre motivation et votre envie d’apprendre en avant

Il faut avoir toujours une attitude reflétant votre motivation. Il faudrait que vous montriez à votre interlocuteur que vous êtes en mesure de vous adapter afin de coller aux exigences de ce poste.

Par exemple, vous pouvez suivre des formations pour acquérir plus de nouvelles connaissances. Ces connaissances peuvent être supplémentaires et vous aider. Ou vous pouvez débuter temporairement à un autre poste pour connaître les rouages de l’entreprise.

Certes vous êtes nouveau dans le métier, mais votre parcours pourrait montrer que vous avez envie de vous donner. Vous aurez la même chance que les autres candidats, si vous croyez bien sûr en vous.

ARTICLES LIÉS